Actualité

Un amendement transpartisan pour revaloriser les « métiers du lien »

Les parlementaires François Ruffin (LFI) et Bruno Bonnell (LREM) ont déposé des amendements aux textes budgétaires afin de revaloriser les «métiers du lien social». Accompagnés par des députés de différents groupes politiques, ils visent à améliorer les conditions notamment des auxiliaires de vie (AVS).

Rapport Ruffin / Bonnell pour revaloriser les métiers du lien
Rapport Ruffin / Bonnell pour revaloriser les métiers du lien

Une dénonciation des conditions de travail des auxiliaires de vie

Ce sont des centaines de milliers de salariés (en très grande majorité des femmes) qui ont une vie de travail fractionnée, souvent le matin, le midi et le soir, avec beaucoup de déplacements et beaucoup de personnes à voir – et qui se retrouvent à la fin du mois avec un revenu de temps partiel alors que leur vie professionnelle est à temps complet. « Il faut que ça soit du travail en tournée » estime François Ruffin. « En un an de crise sanitaire, les milliardaires français ont vu leurs patrimoines augmenter de 68% ; on aimerait que ceux qui ont été en première ligne voient eux aussi leurs salaires augmenter. »

La solution? Une rémunération « à la tournée »

Que contiennent les amendements proposés par les députés Ruffin et Bonnell?

La proposition de loi prévoit que toute heure travaillée au sein d’une demi‑journée entraîne la rémunération de l’ensemble de la demi‑journée. Une solution pour éviter les emplois du temps gruyère. Le texte ne précise pas pour l’instant si cela s’appliquera pour les particuliers employeurs.

Ce n’est pas tout : un article proposent la mise en place de groupe de parole entre professionnels obligatoire pour les entreprises de service à la personne. Egalement, des congés payés pour permettre aux AVS d’assister à l’enterrement des personnes âgées qu’elles ont accompagnés.

Des propositions qui vont dans le bon sens! Les métiers du Care ont longtemps été dévalorisés. En effet, nous sommes conditionnés pour voir ces tâches difficiles comme le simple prolongement du travail domestique. Et évidemment, un travail non rémunéré alors qu’il est estimé à 33% du PIB

Comment faire le soir après 17h et le weekend?

Toutes ces propositions sont nécessaires pour revaloriser le travail des AVS et de facto rendre notre société plus agréable à vivre. Cependant quid des soirs et week-end? Les proches aidants habitent en moyenne à 226 km de l’aidé, une distance qui rend difficile une présence quotidienne. Mais la vie de nos aînés ne s’arrête pas aux heures ouvrées!

Voisins, famille, étudiant de compagnie… il est important de créer des équipes coordonnées qui se relayent. Chez Granny & Charly, 1ère plateforme de répit citoyenne, les relais sont aussi des étudiants habitant à proximité. Après leur cours, ils se rendent aux domiciles des seniors. Ensemble ils partagent des moments de convivialité : jeux, partage de repas, sortie au musée… Une bouffée d’air pour pour tout le monde : les étudiants apprennent du vécu des aînés, les seniors sortent de leur quotidien et les aidants peuvent s’accorder des moments de répit.


 👉 Besoin de répit ? Laissez-vous tenter par les vacances intergénérationnelles !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *