Pratique

Les aides financières pour la perte d’autonomie

Vous êtes une personne âgée en perte d’autonomie ? Vous êtes aidant(e) ? Lorsqu’une personne âgée devient dépendante, les dépenses ont tendance à fortement augmenter. Il existe plusieurs allocations et prestations pour assurer le bien vieillir de chacun.

De nombreux acronymes existent comme ASPA, APA, ASH, c’est pour cela que nous vous avons listé des aides financières, qui peuvent vous intéresser !

Plus de la moitié des Français ignorent les prestations sociales auxquelles ils ont droit.

A quoi correspondent les aides financières pour les personnes âgées ?

Ce sont des allocations et prestations versées par les autorités publiques pour assurer une meilleure prise en charge du vieillissement . À chaque situation (dépendance, logement inadapté, revenus insuffisants) correspond une aide financière.

📄 APA (Allocation personnalisée d‘autonomie) 

Cette allocation est une aide destinée aux personnes âgées qui rencontrent des difficultés ou un handicap pour accomplir les gestes simples de la vie quotidienne. L’APA vise à contribuer au financement de la prise en charge de la dépendance, c’est-à-dire plusieurs types de services comme l’aide à la toilette, l’aide au coucher/lever, aide à la préparation du repas, aide-ménagère…

L’APA est un droit universel, qui concerne l’ensemble des personnes âgées de 60 ans et plus, quels que soit le montant de leurs revenus. L’allocation personnalisée d’autonomie permet ainsi d’offrir à chacun une prise en charge adaptée à ses besoins.

L’APA s’adresse à toute personne âgée dépendante, qu’elle réside :

  • à domicile,
  • en famille ou chez un tiers,
  • dans un établissement d’hébergement (maison de retraite, EHPADs…)

En France, on compte 1,2 million de bénéficiaires de l’APA dont 60% à domicile et 40% en établissement.

Pour bénéficier de cette aide, vous devez remplir un dossier à retirer dans votre CCAS (Centre Communal d’action sociale de votre commune).

📄 ASPA (l’allocation de solidarité aux personnes âgées) 

L’ASPA est proposée aux personnes âgées de 65 ans et plus ayant une retraite modeste. C’est une prestation mensuelle versée par la caisse de retraite et des retraités vivant en France, pour assurer un revenu minimal.

Pour avoir plus d’informations, vous pouvez consulter l’article suivant .

📄 Aide-ménagère à domicile

Cette aide sociale s’adresse aux personnes âgées de 60 ans et plus (GIR 5-6) ayant des difficultés face aux tâches ménagères quotidiennes. Elle permet de financer des heures d’aide à domicile pour les personnes âgées ne percevant pas l’APA mais nécessitant tout de même une assistance.

📄 Aide sociale à l’hébergement (ASH)

L’ASH est une aide de la sécurité sociale, pour les personnes âgées de 60 ans et plus, hébergée dans une maison de retraite. Elle vise à participer au financement du tarif hébergement en EHPAD ou résidence-autonomie. Cela va permettre de réduire les dépenses engagées pour se loger.

📄 Aide à l’aménagement du logement

Les personnes âgées qui ont besoin d’adapter leur domicile au vieillissement peuvent bénéficier de cette aide. Elle contribue à l’élaboration des travaux pour sécuriser la maison.

Différentes interventions sont possibles pour rendre son logement plus adapté et plus sécurisant lorsqu’on vieillit :

  • la pose de volets roulants automatisés,
  • l’adaptation de l’éclairage pour éviter les risques de chutes,
  • l’installation d’équipements spécifiques : siège de douche mural par exemple…
  • la réalisation de travaux d’adaptation : installation d’une douche à l’italienne, de WC surélevés, de nez de marches antidérapants, de revêtements de sol antidérapants, d’un chemin lumineux…

Vous pouvez trouver des informations et être conseillé sur l’aménagement de votre logement et sur les aides techniques dans un CICAT (centre d’information et de conseil en aides techniques).

Et pour les aidants, quelles sont leurs aides financières ?

Les aides financières liées à la perte d’autonomie ne se limitent pas aux seniors mais elles s’étendent aux aidants.

  • 62% des aidants sont des femmes
  • 76% des aidants ont moins de 65 ans
  • 52% travaillent par la même occasion

Ces aides permettent aux 80% des aidants qui déclarent être fatigués et stressés, ainsi qu’aux 30% qui prennent un traitement contre l’anxiété, de ne plus subir ces moments difficiles.

Voici plusieurs aides financières pour les aidants (selon plusieurs critères) :

📄 AJAP : (allocation journalière d’accompagnement d’une personne en fin de vie)

Cette allocation se définit par des compensations financières qui s’adressent aux personnes diminuant leur temps de travail ou s’absentant totalement afin de s’occuper d’un proche en fin de vie.

📄 Droit au répit 

Il permet d’avoir du temps libre pour les aidants. Cette aide est directement liée à l’allocation personnalisé de l’autonomie (APA) de la personne âgée dont s’occupe l’aidant.

📄 AJPA (allocation journalière du proche aidants) 

L’AJPA permet de prévenir l’épuisement des aidants. ¾ des aidants familiaux ressentent une charge lourde c’est-à-dire de l’anxiété et du surmenage. Elle est attribuée aux personnes qui ont réduit leur temps de travail qui accompagnent que personnes âgées partageant le même domicile.

Source des chiffres clés : https://solidarites-sante.gouv.fr/archives/loi-relative-a-l-adaptation-de-la-societe-au-vieillissement/article/personnes-agees-les-chiffres-cles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *