Actualité

Le Gouvernement montre sa préoccupation concernant les aidants

Emmanuel Macron aux côtés de Brigitte Bourguignon et Sophie Cluzel à Toulon. – AFP
Alors que les aidants étaient en première ligne au plus fort de l’épidémie de Covid-19, Le Président de la République a rappelé les mesures qui seront mises en place pour les soutenir.

Pendant le confinement, beaucoup d’aidants familiaux se sont transformés en soignants pour leurs proches ; et ils sont nombreux à se retrouver épuisés et isolés. Certains demandent même une prime au même titre que les soignants et professionnels du médico-social.

Annoncé en Septembre 2019, le congé de proche aidant rémunéré a été évoqué par Emmanuel Macron ce mardi 4 Août lors de sa visite à Toulon. Lors de cette prise de parole dédiée aux aides à la personne en général, le Président de la République a voulu souligner l’importance de tous les maillons du secteur, y compris les non-professionnels :

« Je souhaite qu’on reconnaisse le rôle des bénévoles, l’engagement de toute une partie de la société, qui en complément [des professionnels] va apporter du temps, de la générosité, et le rôle des familles, des aidants »

Congé de proche aidant : 3 questions sur ce dispositif mis en place « dès octobre » – RTL

Ce congé de proche aidant rémunéré est très attendu par les associations et collectifs qui militent pour la reconnaissance du travail des aidants. Elles souhaitaient d’ailleurs dès le mois de Juin qu’il soit immédiatement mis en place.

Visiblement, c’est le mois d’octobre qu’il faudra attendre pour informer son employeur et lancer les démarches. La demande devra être faite par lettre recommandée avec accusé de réception. Il faudra également indiquer la date de début de congé souhaité et préciser le statut (congé normal, activité partielle ou fractionnée).

Votre employeur sera dans l’impossibilité de refuser si les conditions requises sont toutes respectées, et si la demande est en règle. Seuls les statuts partiel et fractionné pourront être modifiés.

C’est un congé renouvelable, qui ne pourra pas dépasser un an. Il ouvrira également des droits à la retraite, et sa durée sera prise en compte pour le calcul des avantages d’ancienneté.

Pour plus d’infos, consultez cet article d’RTL qui résume très bien vos droits et le fonctionnement global de ce futur congé : https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/conge-de-proche-aidant-3-questions-sur-ce-dispositif-mis-en-place-des-octobre-7800708029

En parallèle, le Président de la République a annoncé l’accélération du projet de loi Grand Âge et Autonomie. Il devrait aboutir fin 2020. Des « maisons de répit » pour aidants ont également été évoquées.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *